mercredi 5 juillet 2017

A l'ombre de l'arbre kauri de Sarah Lark.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

A l'ombre de l'arbre kauri de Sarah Lark.

Nouvelle-Zélande, 1875. Lizzie et Michael cultivent l’espoir d’un jour  posséder leur propre domaine. Mais ces perspectives heureuses sont  soudain assombries par la disparition de leur fi lle adoptive, kidnappée  par un chef maori…
Pendant que Michael se démène pour retrouver sa fi lle, Kathleen – son  ancienne fi ancée – apprend une bonne nouvelle : son fi ls Colin rentre  au pays. Mais nul ne mesure les conséquences de ce retour pour les  deux familles…
Prenant pour toile de fond les paysages grandioses de la Nouvelle-  Zélande, Sarah Lark fait la part belle à ses héroïnes, et au combat  qu’elles mènent pour conquérir liberté et indépendance.
 J'adore Sarah Lark, vous vous souvenez? C'est cette incroyable auteure dans le style de Tamara McKinley, toutes deux sont capables de nous présenter des sagas familiales sur des années, le tout en faisant en sorte que ce soit toujours surprenant, toujours dépaysant, toujours.. plutôt génial en fait.

L'année passée, à peu près à la même période, je vous présentais le premier tome de cette saga. Comme la précédente, Le pays du nuage blanc, on peut lire chaque livre indépendamment des autres, lire juste le deuxième, juste le troisième.. peu importe. Chaque histoire est indépendante même s'il s'agit toujours des enfants ou petits-enfants des personnages d'avant et que ceux-ci sont souvent encore présents. Malgré ça, tout est présenté de façon à ce qu'on comprenne tout même en lisant seulement le dernier par exemple.

Ici c'est donc les enfants de Lizzie, Michael et Kathleen que nous suivons plus une nouvelle famille qui est, étonnamment, plus au centre de l'histoire que les autres, au moins un peu.  Nos trois héros du tome précédent ont vieilli, sont des adultes accomplis, chacun ayant une situation plutôt confortable. Lizzie a donc eu une fille avec un chef maori, Matariki, que Michael a élevé comme sa propre fille. Ils ont également d'autres enfants sans importance aucune dans le récit. Elle est le "côté maori" de l'histoire. De l'autre nous avons une petite nouvelle, Violet, une jeune fille de mineur qui se retrouve par un hasard étrange de circonstances en Nouvelle-Zélande avec sa petite soeur, son père, son frère et l'un de ses amis. Ces deux jeunes filles m'ont fait connaître une multitude de situations sociales, économiques et culturelles, chacune vivant des aventures plutôt mouvementées. Nous les regardons grandir, du début de l'adolescence jusqu'à ce qu'elles deviennent des jeunes femmes accomplies.

Bien sûr, il y a une tonne d'autres personnages. Des gentils, des méchants, des très méchants.. Comme souvent dans ce genre de sagas certains hommes sont effroyables et ici encore j'ai serré les dents de nombreuses fois en voyant les épreuves que les filles traversent.. Je n'ose pas en dire trop de peur de spoiler, si je vous dit un tant soit peu ce qu'il se passe vous perdrez toute surprise en tournant les pages alors que c'est ce qu'il y a de meilleur! Sachez seulement que tout s'enchaîne, que la Nouvelle-Zélande est au centre de l'histoire, que ce soit géographiquement qu'historiquement. On le sentait dans les autres tomes déjà mais ici les choses changent, les mentalités aussi, le peuple néo-zélandais est prêt à se battre pour se tourner vers la modernité, une période vraiment intéressante!

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais mon avis sur le premier tome, Les rives de la terre lointaine était un poil partagé, même un peu négatif. Ici, il n'en est rien! Je ne dirai pas que j'ai vibré tout le long du roman ni que certaines choses n'étaient pas un peu prévisibles, il n'en reste pas moins que j'ai passé un excellent moment. J'ai beaucoup réfléchi hors lecture à ce qui allait arriver dans la suite et ça, c'est un très bon signe! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, on voyage constamment, on change d'endroits, de cultures.. j'ai encore vécu quelques jours incroyablement dépaysants grâce à Sarah Lark, un vrai bonheur!

Merci aux Editions Archipel,

Des bisous!

jeudi 30 mars 2017

Les conquérantes, tome 1: Les chaînes 1890 - 1930 d'Alain Leblanc.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Les conquérantes, tome 1: Les chaînes 1890 - 1930 d'Alain Leblanc.

 A travers le destin de deux familles, Alain Leblanc retrace dans cette fresque romanesque en trois tomes la lutte et les avancées qui ont permis aux femmes de s'imposer dans une société gouvernée par les hommes. Une histoire essentielle pour saisir l'importance d'un combat plus que jamais d'actualité. Dans le premier tome ... Clémence n'a toujours désiré qu'une seule chose : mener une vie libre. Mais dans ce début du XXème siècle où la moindre revendication féministe est considérée comme une atteinte aux bonnes moeurs, le chemin sera long avant qu'elle n'accède enfin au bonheur. La première guerre mondiale, son sens des affaires et son amour de la mode feront d'elle, après bien des revers, une femme profondément moderne.
Clémence a vécu toute son enfance sous la coupe d'une mère effacée et d'un père tyrannique qui considère les femmes comme des moins que rien. Constamment rabaissée, elle continue tout de même à se battre comme elle peut, cherchant petit à petit à acquérir les armes qui lui permettrait de se libérer d'un futur qui va à l'encontre de tous ses rêves. Malheureusement, à cette époque, la femme n'est rien. Elle est mariée contre son gré à Gustave, un autre tyran qui semble déterminé à l'écraser encore plus, mais elle usera de toutes ses compétences pour s'approcher enfin de son rêve ultime: être libre.


Je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce roman mais je ne pensais pas à m'attacher autant aux nombreuses héroïnes qui peuplent ce récit.. Et elles sont nombreuses, bien que Clémence reste sans conteste la principale et sans aucun doute la plus impressionnante.

À cette époque, les femmes ne sont rien. Bonnes à faire des enfants et à se taire, elles doivent rester en retrait et obéir. Mais Clémence n'est pas de cet acabit! Ayant été brimée durant toute son enfance, elle est déterminée à trouver un jour son indépendance. Une perspective qui s'éloigne beaucoup quand elle est mariée de force à Gustave, un homme qui ressemble énormément à son père.. Un véritable cauchemar. Clémence, heureusement, est forte et courageuse. Elle va briller d'ingéniosité pour trouver un jour sa voie et sa liberté. On croisera énormément de personnages tous très différents les uns des autres, certains adorables, d'autres franchement détestables. Les filles de Clémence tiennent également une place importante et j'avoue que j'ai hâte de connaître la suite de leurs aventures, j'espère les retrouver dans le prochain tome.

Le contexte historique est vraiment intéressant. En plus du début du féminisme qu'on voit éclore petit à petit la première guerre mondiale tient aussi une place importante dans la vie de Clémence. On se rend compte de la manière dont celle-ci a semé un léger vent de discorde dans les vies paisibles d'autrefois, les hommes partis, les femmes découvrent pour la première fois une indépendance qui, pour beaucoup, leur plaira. J'ai beaucoup aimé également de voir les différentes conséquences entre ville et campagne également, comment Paris et le reste de la France supporte la guerre mais aussi comment tout va changer après, surtout à Paris où la victoire grise les coeurs et donne une envie de vivre et une liberté que beaucoup ne connaissaient pas. La fin du récit sème les petites graines de la montée du fascisme et d'Hitler.. On sent que la deuxième sera le cœur de cette suite que j’attends d'autant plus!

Quelle histoire, quel roman incroyable sur l'évolution du statut des femmes! C'était bon, c'était dur, c'était passionnant à lire. Je ne m'y attendais pas du tout et la surprise était d'autant plus savoureuse.


Des bisous!

samedi 18 mars 2017

Flora Banks d'Emily Barr.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Flora Banks d'Emily Barr.

DIX
L’âge que j’avais quand mon cerveau s’est détraqué.

HUIT
Années de validité de mon passeport.

SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.

QUATRE
L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.

DEUX
Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake.
Je le rejoindrai, où qu’il soit.

UN
Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.
Flora a dix-sept ans mais ne s'en souvient jamais. À dix ans, elle perd la mémoire à cause d'un problème médicale grave qui la laissera à jamais marquée. Elle se souvient de tout avant ses dix ans mais est à présent incapable de se souvenir de ce qu'il s'est passé deux heures avant.. jusqu'à un moment incroyable passé avec Drake, le petit-ami de sa meilleure amie, la seule qui ait toujours été la pour elle. Ce souvenir, le seul qu'elle ait réussi à se créer en sept ans, va le pousser dans ses retranchements et à se lancer dans des aventures incroyables.. mais tellement dangereuse pour une jeune fille incapable de vivre sans post-it pour se rappeler son âge, l'endroit où elle se trouve, le jour qu'on est..


Enorme cœur pour ce roman, autant être claire tout de suite. Le résumé était mystérieux et je ne savais pas à quoi m'attendre.. Mais je ne me serais jamais attendue à ça! Ce livre est absolument addictif, je l'ai lu en un jour, m'enfermant dans une bulle, répondant par un hochement de tête quand on me parlait tellement j'avais besoin de continuer l'histoire de Flora. Et quelle histoire!

Flora est une jeune femme incroyable. Elle a une amnésie rétrograde depuis ses dix ans, ce qui signifie qu'elle n'arrive pas à se créer de nouveaux souvenirs, elle oublie tout dans les heures qui suivent. Seulement, un jour, elle se souvient. Elle se souvient d'avoir embrassé un garçon et sa vie se met à tourner autour de ça. Ses parents s'absentent et elle devient quelqu'un d'autre. Elle se raccroche à ce moment qu'elle croit être le début d'une nouvelle vie, une vie où elle pourrait enfin se souvenir. Commence alors une aventure incroyable et sans fin, l'aventure d'une fille qui se souvient à peine de qui elle est et qui va tout de même faire des choses incroyables. 

Flora est le genre d'héroïne inoubliable. Je me suis tellement attachée à elle, c'est incroyable. En fermant le livre, j'avais l'impression de dire adieu à une amie et ça a été un véritable déchirement. Flora est unique et m'a fait vivre une lecture unique. On est dans son monde, un monde tellement hallucinant, tellement particulier, tellement prenant! Je tournais les pages à une vitesse folle, l'aimant encore plus à chaque scène, croisant les doigts pour que ses rêves se réalisent enfin et qu'elle arrive au bout de son périple. Le pire, c'est qu'en plus de tout ça, l'auteure réussit encore après à nous étonner encore et encore pour que tout soit encore bouleversé à la fin, comme si le début incroyable ne suffisait pas.. 

Un roman inoubliable vous dis-je! Un roman comme j'en ai croisé rarement et pourtant j'en lis souvent. Je ne l'oublierai jamais et je vais suivre attentivement Emily Barr qui est, à coup sûr, une auteure à retenir et à saluer pour son imagination et sa faculté à créer un récit tellement.. parfait.

Merci aux Editions Casterman et à Babelio,

Des bisous!

BD: La Quête d'Ewilan : Ellana, tome 1: Enfance de Pierre Bottero,Lylian et Montse Martin.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

La Quête d'Ewilan : Ellana, tome 1: Enfance de Pierre Bottero, Liliane et Montse Martin.

Ewilan a sa quête. Ellana sa prophétie... Seule survivante d'un raid de Raïs, une petite fille de 5 ans est adoptée par une communauté de Petits qui la baptisent « Ipiutiminelle ». Elle grandira cinq ans chez ce peuple qui vit en marge des humains. Mais à treize ans, elle sent retentir en elle l'appel des siens : Ipiu est humaine, elle doit retrouver ses origines. Le destin la mène à Al-Far, la ville la plus dangereuse de Gwendalavir, où elle se lie d'amitié avec un groupe d'enfants des rues. L'une d'entre elles la baptise alors Ellana. La prophétie de celle qui deviendra l'une des plus grandes Marchombres de l'histoire s'apprête à commencer... Ellana la Marchombre est l'un des personnages les plus fascinants du monde d'Ewilan, si bien que Pierre Bottero avait décidé de lui dédier sa propre série de romans. Découvrez l'adaptation de cette trilogie dans une nouvelle série de bande dessinée après le succès de celle de La Quête d'Ewilan toujours scénarisée par Lylian, et rejoint cette fois au dessin par la talentueuse Montse Martin (Talisman, Curiosity Shop) !

Ellana a vécu dans son enfance une épreuve terrible: ses parents, qui partaient dans une contrée inhabitée avec d'autres familles pour créer un village loin de tout, se font massacrés par des créatures immondes et seule la petite fille s'en sort. Elle est trouvée et adoptée par les Petits, sans souvenirs de sa vie d'avant. Devenue une jeune adolescente, elle décide de partie à la recherche de ses origines.. 


Je n'en ai pas parlé ici mais il y a quelques temps j'ai eu l'énorme chance de me plonger dans l'incroyable saga de Pierre Bottero en commençant par Ellana, un roman pour lequel j'avais eu un énorme coup de cœur. J'avais donc eu une envie immense de découvrir le côté graphique de cette histoire, de voir la vision d'autres personnes, leur façon de voir les personnages, les créatures et surtout ce monde incroyable. 

Mon avis? C'est génial, parfait même. Les images, les illustrations, l'adaptation, tout est comme je l'espérais. J'ai vraiment adoré retrouver cet univers tellement riche et tellement étrange! C'est sombre et lumineux à la fois, inquiétant et addictif. Le destin d'Ellana est énorme et ce premier tome nous présente le tout début, son enfance et sa lancée dans la grande aventure de sa vie. C'est peu, je l'avoue, j'avais imaginé en voir plus mais en y réfléchissant ça semble logique.. mais qu'est-ce que ça donne envie d'en voir plus! C'est une mise en bouche alléchante qui, à la fin, laisse un réel goût de trop-peu qui me rend affreusement pressée de découvrir la suite.

Les personnages et les créatures sont vraiment bien représentées. J'avoue que certains étaient un peu flous dans mon esprit et c'était plaisant de les voir prendre vie sous mes yeux. Ellana est parfaite, resplendissante de force et de courage. Déjà tellement aguerrie et sans peur, ça en dit long sur ses capacités et ce qu'elle peut devenir. J'ai tellement hâte de voir la suite de son histoire tellement passionnante, c'est un bel hommage à l'œuvre de Pierre Bottero, cet auteur magnifique qui nous manque tellement.


Merci aux Editions Glénat et à Babelio,

Des bisous!